Saint-Antonin-Noble-Val

Visite et histoire de Saint-Antonin-Noble-Val

La Halle, elle fut construite en 1841 à l’initiative des habitants, et se situe sur la même place que la Maison Romane.
Beffroi, ancien hôtel de ville, aujourd’hui un musée, est le plus ancien bâtiment civil de France.

Origines et légendes de Saint-Antonin-Noble-Val

      Selon la légende, Saint Antonin prêcha la foi chrétienne dans la région et avec un certain écho. Fort de cela, il voulut faire de même dans son fief natal, en la ville de Pamiers. Dont son père était le comte. Cependant il rencontre l’hostilité de la population, qui finit par l’occire et jeter ses restes dans l’Ariège. Puis, comme le dit la tradition populaire, des anges placèrent ceux-ci dans une barque. Qu’ensuite deux grands aigles accompagnèrent le long du fleuve, jusqu’à l’emplacement actuel de la cité. À la suite de quoi celle-ci prit aussi le nom de l’évangéliste Saint Antonin.

      À l’origine de la ville, une abbaye bénédictine occupe le site et ce au VIIIe siècle. Puis l’agglomération de Saint-Antonin-Noble-Val se développera autour.

Géographie du site

      La cité de Saint-Antonin-Noble-Val se situe à la confluence de l’Aveyron et de la Bonnette. De plus, la ville est au carrefour de trois territoires médiévaux, du Rouergue, du Quercy et de l’Albigeois.

Saint-Antonin-Noble-Val au Moyen-Âge

      Aux débuts de l’occupation du site, une abbaye bénédictine fondée par Pépin le bref et ce en 763. Celle-ci intègre une chapelle déjà existante, qui contient les reliques du Saint.

Puis vient une période où le catharisme s’implante dans le Midi et le Languedoc. Le comte de Toulouse y souscrit également. Ainsi les vicomtés de la région et de la cité de Saint-Antonin-Noble-Val y adhèrent. De cette façon ils témoignent leur fidélité à leur suzerain. Cependant durant la croisade contre les albigeois, la cité est assiégée et mise à sac par Simon de Montfort en mai 1212. De facto, la cité est intégrée en 1226 dans les possessions royales de Louis IX.

Durant le siècle qui suivra, la cité connaitra une période de prospérité. De nombreux témoignages du Moyen-Âge de Saint-Antonin-Noble-Val subsistent. Comme en attestent la maison romane, l’ancien couvent des génovéfains, la maison de l’amour ou bien encore les tanneries.

Néanmoins, la guerre de Cent Ans se déclenche en 1337. Et en 1351, les Anglais s’emparent de la cité et l’occupent.

Les guerres de religion

      Plus tard, les guerres de religion éclatent dans tout le pays. Saint-Antonin-Noble-Val n’est pas épargnée. Ainsi les Calvinistes pillent et incendient l’abbaye bénédictine en 1570. Celle-ci ne s’en relèvera pas et sera démantelée. On peut toujours observer des fragments de sculptures, joliment ouvragés. Ils sont réemployés dans d’autres monuments, notamment dans des façades de maisons. Aujourd’hui, certains de ces éléments sont également visibles au musée de la cité.

À cette époque, les Huguenots dirigent la cité. Ainsi en 1622, ils seront matés par les troupes de Louis XIII, qui assiègent et prennent la ville. La royauté et le Clergé, pour assoir leur autorité, placent des chanoines génovéfains à Saint-Antonin. Ils auront pour rôle, d’administrer le culte dans la cité et les affaires de l’Église. Cet ordre remplace des chanoines augustins désavoués en 1661. Et en 1681, les protestants seront définitivement écartés de toutes les instances de la cité. Puis en 1685, vient la révocation de l’édit de Nantes.

Au fil de leur implantation, les chanoines génovéfains acquièrent 16 maisons. Ainsi, un couvent digne de l’ordre sera construit à leur place en 1751.

Saint-Antonin-Noble-val au temps de la Révolution

      En 1790, suite à l’élan révolutionnaire, l’instance cléricale, le Chapitre est dissout. En conséquence de quoi le couvent est confisqué, au profit des biens nationaux.

Puis lors de la création des départements en 1790, Saint-Antonin-Noble-Val est d’abord intégrée dans celui de l’Aveyron. Car la ville fait partie du Rouergue. Et en 1808, Napoléon Ier décide de la création du département du Tarn-et-Garonne. Saint-Antonin-Noble-Val y sera incorporée.

Carte des sites et monuments d’Occitanie:
Découvrez d’autres sites remarquables de la région sur notre site:
Reportages dans le Tarn-et-Garonne
Retrouvez aussi sur notre site dédié à l’Antiquité, les sites et musées archéologiques d’Occitanie:

SITES ANTIQUES ET MUSÉES ARCHÉOLOGIQUES EN OCCITANIE

Regroupe l’essentiel des musées, sites et archéosites dédiés à l’Antiquité en Occitanie

Histoire et civilisations anciennes, le site


Author: Edmond