Reyniès

Visite et histoire de Reyniès

Le château de Reyniès

Histoire et visite du château de Reyniès

      Il est inscrit au titre des monuments historiques en 1945. À l’origine, le château primitif est construit en 1269. Cependant, il appartient à Pierre de Latour depuis 1621. Celui-ci, protestant, participe à la défense de Montauban pendant le siège de la ville. Cependant, le château est pris par les catholiques l’année suivante et le duc de Vendôme le fait détruire. Ensuite, il passe à Jean de Seguin de Bros qui le fait reconstruire sur les fondations initiales et ce aux environs de 1650. Plus tard, en 1786, Étienne Seguin de La Tour, marquis de Reyniès, fait rehausser le château d’un étage pour lui donner son apparence actuelle.

Par ailleurs, les extérieurs se visitent du 1er juillet au 30 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h sauf les mercredis. Sur rendez-vous de préférence.

Les maisons de style art déco

Église Sainte-Anne de Reyniès

Photos d’époque suite à la crue centennale de 1930

Le village aux 132 maisons art déco

      Une inondation centennale ravage le village en 1930. Mais Marquant sa volonté de s’enraciner sur les berges du Tarn, Reyniès va être reconstruit sur son emplacement historique du XVIIIe siècle. Ainsi sa reconstruction s’étalera jusqu’en 1933. Et pour financer cette dernière, une souscription est lancée à l’initiative du journal L’Ami du Peuple. De plus, une voie ferrée est mise en place pour évacuer les décombres. Ainsi des ouvriers de différents corps de métiers viennent prêter main forte à ce titanesque projet.

Au terme de trois ans de reconstruction, Reyniès livre en 1933 son nouveau visage. Notamment de solides maisons faites de béton et de pierre affichent leurs façades Art Déco. Celles-ci, dans un style résolument tourné vers la modernité. On adopte ainsi un esthétique fait de lignes droites et de formes géométriques. Mais néanmoins empreint de toute la fantaisie caractéristique de l’art des « années folles ». En effet on trouve ici des bow windows, des entrelacements de toitures et des vérandas, des frontons, des pan coupés, de délicates frises et génoises. De plus, les couleurs sont également très présentes, en particulier le rouge, le bleu, le gris foncé ou encore le jaune flamboyant.

R.D

Carte des sites et monuments d’Occitanie:
Découvrez d’autres sites remarquables de la région:
Reportages dans le Tarn-et-Garonne

Author: Edmond